Agenda des événements

Mairie de Coulounieix-Chamiers
Av. du Général de Gaulle 
24660 Coulounieix-Chamiers
FRANCE
tél. 05.53.35.57.57
fax 05.53.04.72.00
ville@coulounieix-chamiers.fr

 

 

 

Aux ateliers SNCF

L’appellation «SNCF de Chamiers» est impropre puisqu’ils portent dorénavant le nom de UO (Unité opérationnelle) Infrarail de Chamiers du technicentre industriel Charentes Périgord (TICP).

Divisé en trois sites, Périgueux, dans le quartier du Toulon, Saintes et l’UO de Chamiers, le TICP est un établissement SNCF ayant en charge la maintenance du matériel ferroviaire roulant et la confection des appareils de voies pour l’infrastructure, spécialité de l’UO de Chamiers.

Quatre certifications

Situé au 43 avenue de Lattre de Tassigny, l’UO de Chamiers couvre une superficie de seize hectares de terrains et un hectare de bâtiments couverts. Il est chargé de la confection d’appareils de voie (aiguillages), l’entaillage de bois, l’assistance au montage sur toute la France, la soudure aluminothermie et une activité de mécanique générale.

Ses principaux clients sont les établissements SNCF qui prennent en charge l’installation des appareils dAteliers SNCF_Chamierse voie. À noter que le site de Chamiers détient une quadruple certification pour la qualité, la sécurité, l’environnement et l’excellence industrielle.

Investissements et embauches

L’UO de Chamiers est rattachée depuis le 1er juillet 2015 à «Réseau», suite à la loi du 4 août 2014 sur la réforme ferroviaire. Cette année, avec la mise en place du plan d’investissement Vigirail, concernant le remplacement d’appareils de voies du réseau ferré (hors TGV), la charge de production de Chamiers reste similaire à 2014 qui était déjà élevée.

À ce titre, afin de répondre à cette charge, deux agents supplémentaires ont été embauchés en 2014 et quatre en janvier dernier. Au total, cela représente un effectif de soixante-quatorze agents.

Un peu d'histoire

L’histoire de la SNCF dans l’agglomération est longue. Rappelons simplement qu’elle a commencé à Périgueux en 1857. Dès 1928, les ateliers de Chamiers sont opérationnels, sous l’égide des ateliers du Toulon. À partir d’octobre de cette année-là, quelques centaines de wagons de marchandises sortent équipés des ateliers de Chamiers.

Un grand merci pour les informations et photos à Hélène Dekoninck, responsable communication.

 

 

La lettre d'info

Je m'inscris pour recevoir Ma Ville @ctu dans ma boîte mail !

Journal municipal

Télécharger le dernier numéro

Bulletin municipal n°92 - mai 2017