Agenda des événements

Mairie de Coulounieix-Chamiers
Av. du Général de Gaulle 
24660 Coulounieix-Chamiers
FRANCE
tél. 05.53.35.57.57
fax 05.53.04.72.00
ville@coulounieix-chamiers.fr

 

 

 

Les noms de rues

Eugènie CottonUne bonne partie des rues de la commune porte le nom de personnages plus ou moins célèbres, localement ou nationalement. Parfois, on s’interroge sur l’identité de certains. Rafraîchissons-nous la mémoire…


Eugénie Cotton est née en Charente en 1881, au sein d’une famille modeste. Elle intégra l’Ecole normale supérieure (ENS) de Sèvres en 1901. Elle en sortit agrégée de sciences physiques en 1904. Elle fut l’élève de Marie Curie. Elle épousa Aimé Cotton, professeur à la faculté des sciences de Paris et à l’ENS de Saint-Cloud.

Très engagée sur le plan pédagogique mais aussi politique et pour le féminisme, elle devint directrice de l’ENS de Sèvres. En 1941, elle fut mise à la retraite d’office à cause de ses opinions. En 1945, elle contribua à fonder l’Union des femmes françaises et fut présidente de la Fédération démocratique internationale des femmes jusqu’à sa mort en 1967.


Jean-Baptiste Clément
Jean-Baptiste Clément fut un chansonnier de Montmartre, auteur, en particulier, de la très célèbre chanson «Le temps des cerises» mais également de la ronde enfantine «Dansons la capucine». Il faut également se souvenir de son passé de communard.

Né le 31 mai 1836, il exerce plusieurs métiers avant de rejoindre Paris où il côtoie des journalistes écrivant dans des journaux socialistes, notamment «cri du peuple» de Jules Vallès. En 1867, il doit se réfugier en Belgique, avant de revenir dans la capitale et de collaborer à divers journaux d’opposition au Second Empire. Il aura un rôle important lors des évènements de la Commune entre 1870 et 1874, date à laquelle il est condamné à mort par contumace et entre en clandestinité en attendant l’amnistie générale de 1880. Il meurt le 26 février 1903.



Pierre Fanlac, né le 11 février 1918, décédé le 31 octobre 1991, est un imprimeur-éditeur et un écrivain. Il a défendu une double passion, le beau livre et le Périgord. Entouré de jeunes poètes, conteurs et illustrateurs, il crée son entreprise d’édition et édite de grands écrivains comme Gide ou Giono.Pierre Fanlac

En 1984, il cède son imprimerie, installée à Coulounieix-Chamiers, à ses ouvriers qui poursuivent l’activité sous forme de SCOP. Sa maison d'édition, à côté du régionalisme, ancre une part de son catalogue dans la poésie, les sciences humaines et la photographie.

En parallèle à cette activité, Pierre Fanlac poursuit son œuvre d'auteur jusqu'à sa mort. Aujourd’hui, les éditions Fanlac existent toujours au même endroit qu’à ses débuts, 12 rue du professeur Peyrot à Périgueux, grâce à la fille et au gendre de Pierre Fanlac qui continuent son œuvre.

La lettre d'info

Je m'inscris pour recevoir Ma Ville @ctu dans ma boîte mail !

Journal municipal

Télécharger le dernier numéro

Bulletin municipal n°92 - mai 2017